Le Castor Méditerranéen

Le castor Méditerranéen (Castor fiber) est une espèce semi-aquatique. Il est le deuxième plus grand rongeur au monde. C'est un animal compact avec une tête massive, de petits yeux, de petites oreilles valvulaires et des narines valvulaires. Les pattes sont courtes, les pieds et les mains ont cinq doigts, ceux des pieds sont palmés.

L'alimentation d'un Castor méditerranéen

Le castor méditerranéen (Castor fiber) est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose d'écorces, de branches, de racines de plantes aquatiques et de feuilles d'arbres et d'arbustes, comme le saule, l'aulne, le bouleau et le tremble. En hiver, faute de végétation, l'espèce consomme exclusivement les écorces de bois tendre. Avant l'hiver, l'animal stocke du bois dans des garde-manger au fond de l’eau pour pouvoir passer tranquillement l'hiver, quand il est moins actif. Grâce à ses dents remarquables, le castor méditerranéen est capable d'abattre des arbres, pour s'en nourrir ou en faire un matériau de construction. Comme toutes les incisives des rongeurs, celles des castors sont développées et croissent aussi vite qu'elles sont usées par le rongement.

pic

Là où le castor est actif, la vie s’épanouit

Toutes ces activités entrainent une grande diversité structurelle dans les eaux occupées par le castor méditerranéen, ainsi qu’une meilleure dynamique, aussi bien dans qu’autour de l’eau, ce dont profite un grand nombre d’espèces végétales et animales.

pic

Espèce clé des milieux aquatiques

Le castor méditerranéen est une espèce clé pour les paysages et les milieux aquatiques. On entend par là une espèce dont dépend la survie de nombreuses autres espèces. Par son mode de vie, il influence et régularise tout un écosystème.

pic

Promotion et maintien de la biodiversité

A l’avenir, le castor méditerranéen peut contribuer de manière importante à rendre les zones aquatiques à leur état naturel. Lorsqu’on planifie des projets de revitalisation des zones aquatiques, on devrait toujours inclure d’emblée le castor.

pic

Castor méditerranéen et bois mort

Un des gros défauts de nos cours d’eau est leur lit rectifié, consolidé, stabilisé, et le plus souvent trop étroit. Il manque ainsi d’importants habitats pour un grand nombre d’espèces. Là où vit un castor, il y a plus de structures différentes grâce au bois mort d’arbres parfois encore debout, ou abattus et emportés par le courant. Ces dernières structures sont avant tout utiles aux poissons pour se cacher de leurs prédateurs. Mais elles sont aussi utilisées par de nombreuses espèces d’invertébrés pour la ponte.

Plus de poissons grâce au castor

Les recherches ont montré que la biomasse de poissons disponibles dans les eaux habitées par des castors peut être jusqu’à 80 fois plus importante que dans les eaux sans castor.

C'est un site web informatif conçu par des personnes intéressées par un animal particulier, qu'est le castor. Il est également destiné aux marocains qui souhaitent s'informer sur cet animal, son mode de vie, son habitat, son régime alimentaire, et ses caractéristiques, vu qu'il n'existe pas sur le territoire marocain.

"Médi" vient de "Méditéranéen", et puisque le Maroc fait partie de la méditerranée, c'est une occasion d'informer plus de marocains sur cet animal très spécial de la région méditéranéenne.

Le but de ce site web est non lucratif, mais plutôt informatif et éducationnel autour de l'animal du castor méditerranéen.